expo-alain-marquina-vinisud

Exposition « VIGNE EN FEUILLES »

La vigne comme vous ne l’avez jamais vue !

La vigne comme vous ne l'avez jamais vue. Photographies d'art par Alain Marquina, le photographe de la vigne et du vin.

Thème de l’exposition : l’évolution de la feuille de vigne au fil des saisons, dans son mystère, sa complexité, sa beauté. De l’apparition des premiers bourgeons émergeants de l’écorce noueuse des ceps endormis, jusqu’à sa disparition «dans la nuit froide de l’oubli, emportée par le vent du Nord», en passant par une palette de couleurs surprenantes…

Décors : ces photographies ont été prises au sein de différents vignobles, en France, en Bourgogne, Jura, Alsace, Pays de Loire, Vallée du Rhône, Bordelais, Languedoc Roussillon, principalement au petit matin, ou au soleil couchant, aux heures où la lumière est la plus belle.

Techniques de prise de vues : essentiellement réalisées en «gros» plans, ces images font largement appel à la macrophotographie, à l’aide d’un des meilleurs objectifs de ce type (Nikkor). Seule la lumière naturelle à été utilisée (pas de flash). L’éclairage indirect a été privilégié, avec l’usage de panneaux réflecteur de différentes couleurs et structures, notamment pour obtenir un bokkeh intéressant sur les arrières plans, qui, la plupart du temps, ont été « sculptés » à l’aide de la lumière pour faire ressortir les couleurs et les contrastes, au au contraire l’extrême douceur et les couleurs pastels. Pour obtenir ce résultat, mon travail de photographe coloriste m’a amené à sélectionner mes sujets en macro en fonction des backgrounds (arrières plans).

Illustrations : quelques vers des plus grands poètes, français et étrangers, chantant
les louanges de la vigne et du vin.

Impressions : les tirages sont effectués en Digigraphie sur papier d’art, en série
limitée, numérotés, signés de la main du photographe, avec certificat d’authenticité.

Diffusion, tarifs : pour toute diffusion, location d’exposition, tirages en Digigraphie ou traditionnel sur papier d’art, cession de droits d’utilisation pour le web ou l’impression…merci de me contacter via la page contact de ce site ici

Les tirages d’art peuvent être livrés sur papier fine art, mais aussi contre-collés sur Dibond, ou encore encadrés en caisse américaine.

Composition de l’exposition : 20 photographies, format 80 cm x 60 cm.

Bonne visite !

 

Magnifique bourgeon de vigne au printemps. Photo © Alain Marquina
 

Et tu boiras le Vin de la vigne immuable
Dont la force, dont la douceur, dont la bonté
Feront germer ton sang à l’immortalité

Alphonse de Lamartine

 


 

Dans la rosée du petit matin, bourgeon de vigne au printemps.Macro photographie © Alain Marquina
 

Pour noyer la rancoeur et bercer l’indolence
De tous ces vieux maudits qui meurent en silence,
Dieu, touché de remords, avait fait le sommeil :
L’homme ajouta le Vin fils sacré du soleil.

Charles Baudelaire

 


 

Eclat de rosée sur un bourgeon de vigne au printemps. Photo © Alain Marquina
 

Je suis gai ! je suis gai ! Vive le vin et l’Art !…
J’ai le rêve de faire aussi des vers célèbres,
Des vers qui gémiront les musiques funèbres
Des vents d’automne au loin passant dans le brouillard.

Emile Nelligan

 


 

Sublimes premières feuilles de vigne. Une photo de vigne rare par Alain Marquina
 

Bois du vin doré !
Il est pour l’esprit le seul repos,
Baume incomparable pour le cœur blessé.
C’est la seule manière de te sauver.

Omar KHAYYÂM

 


 

Macro photo d'une jeune feuille de vigne. Photo Alain Marquina
 

En toi je tomberai, végétal ambroisie,
Grain précieux jeté par l’éternel Semeur,
Pour que de notre amour naisse la poésie
Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur.

Charles Baudelaire

 


 

Premières feuilles et premières grappes de vigne. Photo Alain Marquina
 

Sur le toit, l’aube est prise au filet du soleil.
Voici le roi du jour dans la coupe du ciel.
“Il faut boire du vin”: ce cri d’amour traverse
Le temps et l’univers, au point du jour vermeil.

Omar KHAYYÂM

 


 

Au cœur de la vigne, les premières feuilles. Photo Alain Marquina
 

Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles :
“Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumière et de fraternité !

Charles Baudelaire

 


 

Jeune feuille de vigne après le débourrage du printemps. Photo Alain Marquina
 

C’est ainsi qu’à travers l’humanité frivole
Le vin roule de l’or, éblouissant Pactole.
Par le gosier de l’homme il chante ses exploits
Et règne par ses dons ainsi que les vrais rois.

Charles Baudelaire

 


 

Jeune feuille de vigne, aux reflets rouges et dorés. Photo Alain Marquina
 

En guise de sang
O noblesse sans
Pareille !
Il coule en mon cœur
La chaude liqueur
D’la treille…

Georges Brassens

 


 

Cep de vigne né de la pierre sur les terrasses de Banyuls en Roussillon. Photographie Alain Marquina
 

Si mon mal se résigne,
Si j’ai jamais quelque or,
Choisirai-je le Nord
Ou le Pays des Vignes ?…

Arthur Rimbaud

 


 

Un cep de vigne, grenache, surgit de la pierre sur les terrasses de Banyuls. Photo par Alain Marquina
 

Être assoiffé d’eau
C’est triste, mais faut
Bien dire
Que, l’être de vin
C’est encore vingt
Fois pire…

Georges Brassens

 


 

Le pampre de la vigne, les premières feuilles de vigne. Photographie par Alain Marquina
 

Et le p’tit bleu
Est-ce que ça n’le
Rend pas meilleur
D’être servi
Au sein des vi-
gnes du Seigneur ?

Georges Brassens

 


 

Premières feuilles et grappes de vigne, sur champs de coquelicot. Photographie Alain Marquina
 

Suis-moi du cœur pour voir encore,
Sur la pente douce au midi,
La vigne qui nous fit éclore
Ramper sur le roc attiédi

Alphonse de Lamartine

 


 

Les vignes en terrasse de Banyuls en Roussillon. Photographie Alain Marquina
 

Écoute le cri des vendanges
Qui monte du pressoir voisin,
Vois les sentiers rocheux des granges
Rougis par le sang du raisin.

Alphonse de Lamartine

 


 

Le charme d'une jolie vendangeuse. Photographie Alain Marquina
 

Là-bas, voyez-vous poindre, au bout de la montée,
Les ceps aux feuilles d’or, dans la brume argentée ?
L’horizon s’éclaircit en de vagues rougeurs,
Et le soleil levant conduit les vendangeurs.

Victor de Laprade

 


 

Les couleurs chatoyantes des feuilles de vigne en automne. Photo Alain Marquina
 

J’ai demandé souvent à des vins capiteux
D’endormir pour un jour la terreur qui me mine;
Le vin rend l’œil plus clair et l’oreille plus fine!

Charles Baudelaire

 


 

Les mille et une couleurs des feuilles de vigne en automne. Photographie Alain Marquina
 

Longtemps, dans l’atmosphère humide des caveaux
Sous la voûte profonde et de nitre imprégnée
Sous la poussière et sous les toiles d’araignée
Le jeune vin vieillit dans des flacons nouveaux.

François Coppée

 


 

Une splendide photographie d'une feuille de vigne rouge en automne. Photographie Alain Marquina
 

Cette bouteille était tombée
De la soutane d’un abbé
Sortant de la messe ivre mort.
Une bouteille de vin fin
Millésimé, béni, divin,
Je la recueillis sans remords.

Georges Brassens

 


 

Feuille de vigne en automne, cépage rouge. Photographie Alain Marquina
 

Là, sous des lauriers vers, ou plutost sous des treilles,
Les tonneaux de vin grec eschauffent leurs repas
Et l’eau n’y rafraischit que le cu des bouteilles.

Guillaume Cottelet

 


 

Domaines Baron ROTHSCHILD. Le Château d' Aussières en automne. Photo Alain Marquina
 

Quand on a passé l’onde noire
Adieu le bon vin, nos amours ;
Dépêchons-nous de boire,
On ne boit pas toujours.

Molière

 


 

Merci de votre visite!
N’hésitez-pas à me contacter ici pour plus d’informations.

Alain Marquina – Photographe