Cep de vigne au soleil couchant, en hiver après la taille, sous un ciel aux mille nuances de mauve...splendide ! Photo Alain Marquina

Exposition « À L’AN QUE VÈN »

La vigne comme vous pouvez rarement la voir !

  Une exposition originale d’Alain MARQUINA …une année de la vie d’un cep désormais mythique ! * 

Un cep à l’allure étonnante, danseur, funambule, implorant la clémence des cieux…suivi en « immersion » dans le vignoble tout au long de l’année.

Une année de la vie d'un cep de vigne. Une fresque photo de la vigne et du vin par Alain Marquina

              A l’an que vèn  « Il n’y a de sérieux ici-bas que la culture de la vigne » – VOLTAIRE

  Cette expression, en Occitan Provençal, suivie de « se sian pas maï que siguem pas mens ! » (A l’année prochaine, si nous ne sommes pas plus nombreux, que nous ne soyons pas moins nombreux !), était jadis prononcé le 24 décembre lors de la bénédiction de la bûche de Noël (celle que l’on met dans le bûcher, pas celle du pâtissier). Je l’ai entendue maintes et maintes fois à la fin des vendanges d’ici…et elle exprime si bien le temps qui passe et le travail du vigneron qui se répète inlassablement chaque année. Les vendanges célébrant en beauté ce moment rare de retrouvailles de la famille toute entière et des amis très chers venus prêter main forte, sans compter, et dont tout le monde espère qu’ils seront tous là…l’année prochaine.
Ce cep, que j’ai photographié tout au long de l’année, donne à voir le cycle complet de la vigne, de la dormance hivernale après la taille de janvier, jusqu’à l’envol de la dernière feuille morte de l’automne « dans la nuit froide de l’oubli », en passant par les pleurs, les premiers bourgeons, les premières feuilles, les premières grappes et…les vendanges !
Il m’a fallu revenir souvent au pied de ce magnifique cep implorant la clémence des cieux, pour capturer ces instants de repos et de vie, sous des ciels changeants et parfois majestueux.
Je me devais de faire cet effort pour honorer ce cep, et la famille Campos, propriétaire de cette parcelle et coopérateurs à Frontignan. Le fils, Alain, taille, le père, Michel, vendange, aidés de tous leurs amis pour des vendanges « à l’ancienne » comme on n’en fait presque plus de nos jours, et où la chaleur humaine réchauffe d’avantage les cœurs que le soleil du Languedoc au zénith ! Je ne nommerai pas tous ces amis, de crainte d’en oublier, excepté l’un d’entre eux…le barde de ce village gaulois, avec un cœur grand comme ça, qui sonne au hautbois le début des vendanges, qui chante le Muscat comme personne, pendant les pauses et les repas, et qui répond toujours présent pour donner un coup de main à ses amis viticulteurs : Jean Alingrin
Vous l’aurez compris, j’ai hâte de tous les retrouver…« à l’an que vèn ». Alain Marquina

La photo de ce cep taillé par Alain Campos et vendangé par Michel Campos, a reçu le premier prix à la Biennale Internationale de la Vigne et du Vin de Bordeaux (BIPVV).

On le voit ici, en 14 tableaux comme un chemin de croix.

Exposition réalisée en partenariat avec la Ville de Frontignan    Ville de Frontignan

Bonne visite !


 

La taille d'un cep de vigne en hiver. Photo Alain Marquina


Cep de vigne sous un ciel hivernal, après la taille. Photo Alain Marquina


Les prtemières feuilles d'un cep de vigne . Photo Alain Marquina


Cep de vigne au printemps sous un ciel bleu azur méditerranéen. Photo Alain Marquina


Les premières feuilles d'un cep de vigne au printemps. Photo Alain Marquina


Les premièrs grappes d'un cep de vigne sous un ciel bleu. Photo Alain Marquina


Magnifiques grappes de raisins blancs sur un cep en terre calcaire. Photo Alain Marquina


Vendange d'un cep de vigne et portrait du vigneron. Photo Alain Marquina


Cep en automne, sur roches calcaires en languedoc. Photo Alain Marquina


Dernières feuilles de vigne sur un cep en automne. Photo Alain Marquina


Sous un ciel bleu, un cep de vigne et sa dernières feuille. Photo Alain Marquina


Emportée par le vent, la dernière feuille d'un cep de vigne en hiver. Photo Alain Marquina


Cep de vigne en hiver sans feuilles, avant la taille, sous un ciel bleu méditerranéen. Photo Alain Marquina


Cep de vigne, à la tombée la nuit, en hiver, sous un ciel tourmenté. Photo Alain Marquina


Alain Marquina, le photographe de la vigne et du vin, en action au pied d'un cep, photographiant le cep d'or qui obtiendra le premier prix au BIPVV.


 Composition de l’exposition

Linéaire : 14 mètres. Lecture de gauche à droite. Éventuellement en circulaire, circonférence de 15 mètres, avec matérialisation du sens de lecture.

- 1 panneau – format paysage 90 cm  x  60 cm – Contre-collage sur Dibond : Générique de l’exposition

- 1 panneau – format paysage 90 cm  x  30 cm – Contre-collage sur Dibond : Kartel de présentation de l’exposition

- 14 panneaux – format portrait 90 cm  x  60 cm – Contre-collage sur Dibond : une année de la vie du cep d’or mythique de la vigne Campos

- 1 panneau – format portrait 90 cm  x  60 cm – Contre-collage sur Dibond : présentation du photographe Alain Marquina

Impressions : les tirages sont effectués en Digigraphie sur papier d’art, en série
limitée, numérotés, signés de la main du photographe, avec certificat d’authenticité.

Diffusion, tarifs : pour toute diffusion, location d’exposition, tirages en Digigraphie ou traditionnel sur papier d’art, cession de droits d’utilisation pour le web ou l’impression…merci de me contacter via la page contact de ce site ici

Les tirages d’art peuvent être livrés sur papier fine art, mais aussi contre-collés sur Dibond, ou encore encadrés en caisse américaine.

* En savoir plus sur le cep mythique de la vigne Campos      Le Cep d’Or

Merci de votre visite !

Alain Marquina – Photographe

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

*

Je ne suis pas un robot spammeur *